4 meilleures techniques d’imagerie médicale moderne

L’imagerie médicale est un recours très souvent utilisé en complément des examens cliniques pour diagnostiquer diverses maladies ou analyser l’état d’un patient. Elle fait appel à de nombreuses techniques qui s’améliorent et qui continuent de naitre. Découvrez dans cet article les 4 meilleures techniques d’imagerie médicale moderne.

La tomodensitométrie


La tomodensitométrie (TDM) ou TACO désigne l’une des meilleures avancées techniques qu’a connues l’imagerie médicale moderne. L’appareil utilisé durant l’examen de tomodensitométrie puise dans une source de rayons X similaire aux radiographies standards. Mais ici, cette source tourne autour du patient.

La tomodensitométrie permet de produire des images très précises des différentes parties du corps et de déceler plusieurs anomalies moins visibles avec d’autres techniques d’imagerie. De plus, l’examen ne dure que quelques secondes.

L’imagerie par résonance magnétique


L’imagerie par résonance magnétique (IRM) est l’une des techniques d’imagerie médicale moderne les plus utilisées. Son principe repose sur les propriétés magnétiques des molécules d’eau qui composent à plus de 80 % le corps humain. L’appareil de l’IRM est doté d’une bobine qui permet de créer un champ magnétique puissant.

Le patient est placé au sein de ce champ magnétique et une antenne est posée sur la partie du corps étudiée pour émettre et réceptionner des fréquences. La fréquence transmise à l’antenne est traitée comme un signal et diffère selon qu’il y a plus ou moins d’eau dans les tissus observés.

La scintigraphie monophotonique


La scintigraphie monophotonique est une technique d’imagerie médicale moderne qui englobe trois facteurs à savoir :

  • Le traceur radioactif ;
  • La caméra sensible aux rayons gamma ;
  • Et le patient.

Le traceur radioactif qui émet des photons dans toutes les directions est injecté au patient et va se fixer sur l’organe à analyser. Les photons émis établissent une trajectoire dans le corps du patient à la gamma caméra, laquelle laisse passer uniquement les rayons parallèles aux espaces prévus pour ce but.

La gamma caméra permet d’obtenir après reconstitution informatique des images 3D de l’organe analysé. Quant aux rayons, ils délimitent les points d’émission des photons.

L’échographie ultrasonore  


L’échographie ultrasonore est une technique d’imagerie médicale moderne dont le fonctionnement se base sur l’exposition de tissus à des ondes ultrasonores et sur la réception de leur écho. Elle permet par exemple lors d’un suivi de grossesse de différencier le squelette du fœtus, de ses organes, du liquide amniotique, etc. L’appareil utilisé pour réaliser une échographie ultrasonore se compose d’un écran et d’une sonde (transducteur) qui émet et reçoit des ondes.

Durant l’examen, les micro céramiques à la surface de la sonde vibrent et émettent des ondes ultrasonores après avoir été soumises à un courant électrique. Ces ondes traversent les tissus, expriment leur densité en faisant des échos différemment. Elles reviennent ensuite vers la sonde et font vibrer les céramiques qui induisent un courant électrique traité par informatique.

A propos de l'auteur: Anne

Pharmacienne depuis toujours, je suis abonnée à de nombreux magazines santé. Je prends cependant beaucoup de recul pour ensuite écrire ces articles !

Tu pourrais aimer