Divorce : comment ne pas en faire une situation de stress ?

Hormis l’aspect financier, un divorce peut réellement être éprouvant psychologiquement et physiquement. Ainsi, il n’est pas rare que le stress causé par le divorce entraîne, chez certaines personnes déjà malades, des répercussions assez graves. Pour préserver votre santé, découvrez donc comment réussir votre divorce.      

Pourquoi ne pas opter pour la médiation familiale ?

Si vous ne désirez pas que votre divorce vous cause des dommages psychologiques ou physiques, opter pour un centre de médiation familiale est l’une des meilleures options qui s’offrent à vous. Qui plus est, cette alternative vous permettra de bénéficier d’un certain nombre d’avantages. 

Primo, avoir recours à la médiation familiale pour divorce de couple vous permettra d’avoir un gain de temps. En effet, lors d’un processus de divorce contentieux, il faut nécessairement saisir le juge des affaires familiales. C’est généralement une longue procédure qui peut durer au moins 3 mois compte tenu de la complexité du dossier. 


Secundo, le coût de la médiation est moins élevé que celui d’un avocat. Vous n’allez donc pas engouffrer toutes vos ressources pour une procédure judiciaire dans laquelle vous ne serez pas certain d’obtenir gain de cause. 

Tertio, les médiateurs sont des professionnels de la communication. Ils sont donc capables de faire en sorte que les parties se quittent en de bons termes. En vous incitant à faire des compromis, ils réussiront là où les juges échouent généralement : faire que les deux parties sortent victorieuses du processus de divorce. 

Privilégiez le dialogue 

En vérité, la réussite d’un divorce dépend fondamentalement de la volonté des deux parties. Ainsi, si vous ne voulez pas faire de votre divorce une occasion de stresser, vous devrez privilégier le dialogue avec votre partenaire. 

Le divorce par consentement mutuel est donc le meilleur type de divorce pour lequel il serait préférable d’opter. En effet, il peut comporter : 

  • la pension alimentaire ;
  • le droit de visite des enfants ;
  • et la prestation compensatoire.


Tous ces points susmentionnés sont d’une importance capitale pour un divorce. Asseyez-vous donc avec votre partenaire et trouvez ensemble des compromis. Et surtout, retenez bien qu’il n’est pas possible de tout avoir.

Pensez d’abord à vos enfants

Les enfants sont ceux qui souffrent le plus d’un divorce. Il est donc primordial de leur faire part de votre volonté de vous séparer. S’ils ont déjà l’âge de raison, il est aussi conseillé de leur demander leur avis, sans pour autant attendre qu’ils fassent un choix. 

Aussi, les enfants ont toujours besoin de leurs deux parents. Ne cherchez donc pas à les garder pour vous seul dans l’objectif d’empêcher votre conjoint/conjointe de les voir. Ce faisant, non seulement le divorce sera un échec, mais aussi vous ferez souffrir vos enfants.  

 Par ailleurs, il serait également très intéressant de conserver le logement familial pour vos enfants. Au lieu de vous manger le nez à propos de celui à qui reviendra la maison, pensez d’abord à vos enfants et faites en sorte qu’ils grandissent dans la maison familiale.  

Il est donc préférable de faire une convention d’indivision sur le bien. Cela vous permettra de rester tous deux propriétaires de la maison. Vos enfants pourront ainsi s’épanouir, et vous éviterez de détériorer votre santé en vous sentant coupable du fait qu’ils sont malheureux.  

A propos de l'auteur: Anne

Pharmacienne depuis toujours, je suis abonnée à de nombreux magazines santé. Je prends cependant beaucoup de recul pour ensuite écrire ces articles !

Tu pourrais aimer