Qu’est-ce qu’un équipement de protection individuel ?

Les risques de transmission d’un germe infectieux ou de blessure sont observés chez plusieurs professionnels du domaine médical et de l’assainissement. Pour cela, les agents sont soumis à une obligation d’utilisation des équipements de protection individuelle pour garantir leur sécurité. Découvrez dans cet article les informations relatives à ses moyens de protection.

Présentation des équipements de protection individuelle

Les équipements de protection individuelle sont un outil conçu pour limiter le risque d’infection et réduire la propagation des germes. L’article L4122-1 du Code du travail impose aux employeurs d’établir une liste des différents risques présents sur le lieu de travail. La protection des employés doit être une priorité absolue afin qu’ils puissent travailler dans des conditions optimales. Par conséquent, les employeurs sont tenus de fournir des équipements de sécurité permettant de réduire ces risques.

En plein travail, les agents biologiques peuvent être transmis à l’homme par :

  • Inhalation ;
  • Contact avec la peau ou les muqueuses ;
  • Inoculation (blessures, morsures, piqûres d’insectes) ;
  • Ingestion (mains contaminées amenées dans des endroits suffocants).

Se protéger et protéger les autres avec un équipement de protection individuelle devraient être une priorité pour chaque travailleur dans les établissements concernés. Ce sont des règles de sécurité au travail.

Les différents types d’équipements de protection individuelle

Il existe plusieurs équipements de protection individuelle que le travailleur peut utiliser pour garantir sa sécurité.

Gants de protection

Avant d’opter pour un modèle de gant, les activités de travail doivent être analysées pour évaluer les risques et les limites des tâches à faire. Par exemple, les gants de nitrile certifiés conviennent à la protection contre les risques biologiques. Il existe des gants fins à usage unique. Ceux-ci sont réservés pour les situations de travail nécessitant une grande dextérité (travail en laboratoire, soins aux patients, etc.).

Les gants plus épais sont utilisés lorsqu’il existe un risque de blessure (en station d’épuration, industriels, opérations de nettoyage, etc.). Dans n’importe quel cas, ils doivent être portés sur des mains propres, sèches et aux ongles courts. Les gants jetables doivent être changés constamment, même s’ils semblent intacts.

Protection du visage

Les muqueuses des yeux, du nez et de la bouche sont des points d’entrée particulièrement vulnérables pour les agents biologiques. Selon l’évaluation des risques, différents équipements de protection sont recommandés : les lunettes et lunettes-masques qui ne protègent que les yeux. Celles qui s’adaptent parfaitement au visage sont étanches.

L’écran facial protège l’ensemble du visage et présente l’avantage d’être amovible, minimisant les risques de contact avec le visage. Dans les environnements de soins, les masques chirurgicaux protègent contre les gouttelettes expulsées par les patients. Lorsqu’il est inscrit la lettre R, ils résistent aux éclaboussures de fluides biologiques (sang, etc.).

Les masques de protection des voies respiratoires

Le masque de protection respiratoire est conçu pour empêcher l’inhalation d’agents biologiques. Ce risque peut survenir dans divers secteurs professionnels (secteur de l’assainissement, secteur de la santé, etc.). Les masques de protection respiratoire filtrants contre les aérosols conviennent à la majorité des situations de travail impliquant une exposition à des risques biologiques. Il existe des masques jetables avec filtres FFP1, FFP2 et FFP3 (ED 105).

De plus, il y a des dispositifs réutilisables composés d’une pièce faciale (demi-masque, masque facial, cagoule). Ils sont équipés d’un élément filtrant P1, P2 ou P3 (ED 6106). Les masques de protection respiratoire avec ventilation assistée offrent une meilleure protection et un plus grand confort, surtout lorsqu’il est porté pendant de longues périodes.

Utilisation des équipements de protection individuelle

L’utilisation des équipements de protection individuelle est généralement définie par les réglementations ou protocoles de contrôle des infections de l’agence concernée. Sa bonne exécution (habillage – déshabillage) doit faire l’objet du programme. La majorité de ces éléments sont à usage unique. Cela permet d’empêcher le transport des germes infectieux d’un patient à un autre. L’utilisation inadaptée de ses équipements, tels que des gants, a été associée à des taux plus élevés de transmission d’infections. Leur utilisation doit être compatible avec d’autres méthodes d’hygiène des mains.

A propos de l'auteur: Anne

Pharmacienne depuis toujours, je suis abonnée à de nombreux magazines santé. Je prends cependant beaucoup de recul pour ensuite écrire ces articles !

Tu pourrais aimer