Transport international de matières dangereuses, la sécurité avant tout

Les matières dangereuses peuvent être transportées par voie terrestre, maritime ou aérienne, mais chaque mode de transport a des réglementations et des règles de sécurité spécifiques, car nous parlons d’un type de produit qui peut causer des dommages à la santé et à l’environnement.

Pour commencer…

Une manipulation et un transport incorrects de marchandises dangereuses, qu’elles soient liquides, gazeuses ou solides, peuvent causer des accidents irréparables tant aux personnes qu’à tout autre être vivant, ainsi que des dommages matériels.

Les marchandises dangereuses peuvent être sensibles aux changements d’humidité ou de température, ou à un mouvement brusque pendant le transport, ce qui pourrait générer un certain type d’accident.

Quels types de marchandises dangereuses existe-t-il ?

Sont considérées comme substances dangereuses celles qui, au cours de leur production, manipulation, stockage, transport et utilisation, peuvent dégager des gaz, vapeurs, fumées ou fibres nocifs et qui, par conséquent, peuvent empoisonner, infecter ou corroder, en plus de s’enflammer ou d’exploser.

À partir de là, les marchandises dangereuses sont classées en fonction de leur nature et du risque qu’elles présentent et sont généralement classées dans les grands groupes suivants :

  • explosifs
  • des gaz
  • liquides inflammables
  • solides inflammables
  • substances comburantes
  • matières toxiques et infectieuses
  • matériaux radioactifs
  • matériaux corrosifs

Compte tenu de la nature dangereuse de toutes ces marchandises, il est essentiel qu’elles soient correctement emballées, étiquetées et documentées avant leur transport international par bateau, avion, camion ou train.

Réglementations internationales pour marchandises dangereuses

Pour que le transport international de marchandises dangereuses soit sûr, il existe différents accords internationaux qui réglementent les différents modes de transport.

Chacun d’eux établit la classification des marchandises dangereuses, les procédures pour les manipuler et les transporter, les règles d’urgence, ainsi que les responsabilités et obligations des parties impliquées dans l’opération de transport.

En ce qui concerne le transport maritime de marchandises dangereuses, l’Organisation maritime internationale a élaboré le code IMDG (International Maritime Dangerous Goods Code ou International Maritime Code of Dangerous Goods).

Le Code IMDG compile toutes les dispositions en vigueur qui réglementent le transport de marchandises dangereuses par mer afin de protéger les équipages des navires, ainsi que de prévenir la pollution du milieu marin.

En outre, il établit les différentes classes dans lesquelles les marchandises dangereuses sont regroupées, comment elles doivent être emballées, manipulées et étiquetées, et comment elles doivent être arrimées sur les navires, au cas où elles ne pourraient pas voyager avec d’autres types de marchandises.

En ce qui concerne le transport routier de marchandises dangereuses, et dans le cas spécifique de l’Europe, il existe l’Accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par route, communément appelé Accord ADR. Cet accord réglemente également l’emballage, le transport, le chargement et le déchargement, le stockage et la documentation des marchandises dangereuses transportées par route.

De même, il établit les obligations et les responsabilités de chacune des parties impliquées dans une opération : fabricants, chargeurs, magasiniers, transporteurs, etc.

Les véhicules utilisés pour le transport de marchandises dangereuses doivent disposer d’un certificat d’autorisation de circulation, appelé certificat ADR, car ils doivent répondre à une série d’exigences de sécurité.

A propos de l'auteur: Anne

Pharmacienne depuis toujours, je suis abonnée à de nombreux magazines santé. Je prends cependant beaucoup de recul pour ensuite écrire ces articles !

Tu pourrais aimer